Les Fables de Jean de la Fontaine : l’agilité avant l’heure  ?

Catégorie :

Stratégie

Publié le :

11/10/2022

Temps de lecture :

3 minutes

Auteur :

#
Article
#
Agilité
#
Strategie
Fille qui lit un livre dans un jardin

 Si Jean de la Fontaine était agiliste au sein d’une organisation moderne, il aurait sûrement de bonnes raisons de mettre certaines de ses fables à profit … "Rien ne sert de courir ; il faut partir à point" ? Et si l’on pouvait s’inspirer de la morale de la fable du lièvre et de la tortue pour servir au mieux nos utilisateurs ? 

Des analogies évidentes avec le Manifeste Agile

Dans les principes agiles du Manifeste pour le Développement Agile de Solutions, une importance cruciale est donnée à la satisfaction de l’utilisateur, ce qui passe notamment par : 

  • La création d’une valeur concrète pour ce dernier en réponse à un problème
  • L’accueil favorable des changements pour renforcer l’avantage concurrentiel des organisations 
  • La récurrence des livraisons afin de favoriser l’efficience interne (gain de temps, ressources financières…)
  • La collaboration resserrée des équipes 
  • La soutenabilité du delivery en interne… 

Jean de la Fontaine prône justement dans sa fable des valeurs de persévérance et de régularité, en faisait apparaître un contraste entre les deux animaux : un lièvre prétentieux et sûr de son talent et une tortue travailleuse, déterminée et concentrée sur l’atteinte de ses objectifs. 

Ce lièvre pourrait être comparé à une organisation qui cherche à tout prix à délivrer rapidement, sans se soucier de ses utilisateurs, et sans porter attention à la valeur délivrée (qui peut être comparée à la ligne d’arrivée dans la fable). Dans ce cadre, les concepteurs des solutions ne sondent pas leurs utilisateurs, ne cherchent pas à les comprendre réellement et se contentent de suivre un planning de production pour contenter les parties prenantes de leur organisation. 

Schéma du Scrum Burndown Chart issu de l'article https://en.wikipedia.org/wiki/Burndown_chart

Se focaliser uniquement sur le Scrum burndown chart et sur les estimations des users stories est un des symptômes de ce type d’organisation. S’il est important de piloter l’avancement de la conception d’un produit et de donner de la visibilité aux parties prenantes régulièrement, il n’est pas non plus souhaitable que ces logiques de productivité remettent en question les principes agiles et in fine la satisfaction des utilisateurs. Par exemple, chercher à estimer l’ensemble des users stories d’un backlog jusqu’à 6 mois avant la mise en production estimée du Produit pour générer une illusion de contrôle sur le delivery n’est pas une bonne pratique, autant que de produire des users story plus de deux à trois sprints à l’avance. C’est générer du travail qui sera certainement remis en question par la suite. C’est créer de la frustration au sein des équipes qui auraient pu se focaliser à la place sur la qualité des incréments à délivrer à court terme, en phase avec les besoins des utilisateurs. On retrouve ici le lièvre se projetant déjà apèrs le résultat, alors que la tortue avance pas à pas.

Un seul objectif pour l’agilité : la ligne d’arrivée

Qu’en est-il de celle-ci, grande vainqueur de la course ? On peut faire le parallèle de la tortue dans la fable avec une équipe agile : 

  • Résiliente : veut progresser, apprendre de ses erreurs et accepte le changement pour atteindre ses objectifs 
  • Consistante : ne s’épuise pas trop rapidement et assure un delivery régulier dans le temps 
  • Près de ses utilisateurs : se concentre sur la résolution du problème et sur la valeur apportée à ces derniers

Si la ligne d’arrivée matérialise la satisfaction des utilisateurs, chaque pas de la tortue, portant sur son dos sa maison – symbole de la multifonctionnalité –, renvoie à un sprint de l’équipe agile. Cette équipe a réellement compris l’importance des valeurs de l’Agile et de ce que ces dernières apportent au quotidien aux équipes et au Produit. Plutôt que de créer des silos entre les métiers, cette équipe vise la collaboration et l’apprentissage en continu :

  • Un des développeurs a une question sur un des cas d’usage ou sur un des moments clé de la customer journey ? Il n’hésite pas à solliciter directement les métiers pour y répondre, ce qui évite les goulots d’étranglement qui asphyxient la dynamique de l’équipe. 
  • Le Product Owner évite également de rédiger dans son coin les user stories, mais capitalise sur l’excellence technique et la vision de l’ensemble de l’équipe afin de co-concevoir des fonctionnalités qui font sens pour l’utilisateur et soutenues par une conception optimale sur le plan technico-fonctionnel : réflexions sur les modèles de données, l’architecture applicative et sur le stockage des informations… Autant d’éléments déterminants pour le Produit qui gagnent à être co-construits pour délivrer le maximum de valeur. 

La fable de l’agilité : quelle est la morale de l’histoire ? 

S’il avait besoin de le rappeler, l’agilité n’est pas synonyme de vitesse. La rapidité d’exécution est plutôt le bénéfice d’un projet/programme agile bien mené, qu’un moyen en soit. Si votre objectif est de délivrer un produit de qualité qui réponde aux enjeux de vos utilisateurs, inspirez-vous plutôt de la tortue… Sans quoi, la ligne d’arrivée pourrait avoir une saveur amère ! 

Keley est un partenaire de co-création parmi les meilleurs acteurs du marché, notamment via son expertise des parcours clients.

Yann Ruello

Content Innovation Director, chez Orange

Alexis Léger

Consultant digital

Diplômé d’un Master en Management – IAE Gustave Eiffel, avec une orientation marquée sur des sujets de pilotage d’activités de service et de qualité, il est particulièrement intéressé par les sujets liés au Produit, au digital et à la RSE.

Envie de partager cet article ?
Button Text
UN PROJET DE TRANSFORMATION DIGITALE ?

Il est temps de se rencontrer ! Il vous suffit de remplir ce formulaire pour nous contacter.

La collecte des informations demandées est nécessaire au traitement de votre demande par Keley, unique entité habilitée au traitement. Elle vous permettra en premier lieu de recevoir une réponse à ce message. En cas de contact ultérieur de la part de Keley, votre consentement sera au préalable recueilli. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de nous en faire la demande par email à l’adresse communication@keley.com.

Pictogramme blanc et jaune d'une enveloppe

Comment pouvons-nous vous aider ?

Merci pour votre message !
Oops ! On dirait qu'il y a eu un problème...

La collecte des informations demandées est nécessaire au traitement de votre demande par Keley, unique entité habilitée au traitement. Elle vous permettra en premier lieu de recevoir une réponse à ce message. En cas de contact ultérieur de la part de Keley, votre consentement sera au préalable recueilli. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de nous en faire la demande par email à l’adresse communication@keley-consulting.com.