MSP, une méthodologie pragmatique pour piloter vos programmes

Catégorie :

Product Management

Publié le :

4/1/2022

Temps de lecture :

4 minutes

Auteur :

#
Article
#
Méthode MSP
#
ProductManagement
Schéma du déroulement d'un programme sur un calepin

30% des projets en échec le sont à cause d'un déficit de pertinence dans la vision et les objectifs portés par l’entreprise. Auprès de nos clients, nous pouvons constater chaque jour chez Keley que l’implémentation de programmes est une problématique du quotidien en entreprise. Ceci est d’autant plus avéré avec la nécessité pour beaucoup d’opérer une transformation digitale, ou de se réadapter aux exigences des marchés et de leurs clients. C’est dans ce contexte que la méthode MSP vient s’inscrire.

Qu’est-ce que MSP ?

Plus qu’une méthodologie, MSP (« Managing Successful Programmes ») est en réalité un référentiel de bonnes pratiques. Ce dernier a originellement été créé par les autorités britanniques afin de piloter les programmes d’envergure de l’administration publique. Il s’agit aujourd’hui d’une méthode de référence reconnue internationalement, au même titre par exemple que SAFe ou PMBOK.

Axelos, propriétaire du référentiel MSP, a avant tout pensé sa méthode comme un guide pour réussir sa gestion de programmes. Il est important de noter que ces derniers ne remplacent par les projets, et donc que MSP ne remplace pas les méthodes de gestion de projet. MSP ne se concentre pas sur la livraison opérationnelle d’un produit (c’est le rôle du projet) mais sur le pilotage et la mesure des bénéfices renseignés au travers de votre business case. Il s’agit d’une structure qui encadre les projets et qui guide les organisations, donne certaines clés sans imposer un schéma complet. MSP vous sera ainsi utile si vous avez de multiples projets, ou que vous êtes face à un projet dont le périmètre est trop large pour être mené avec vos process et outils habituels.

Pourquoi MSP ?

À nos yeux, MSP comporte de réels atouts pour le pilotage de vos programmes. Le premier, sans doute le plus important, est qu’il est possible d’appliquer MSP dans tous les contextes (ou presque). En effet, la structure apportée est flexible et pensée pour être intégrée dans tous les types d’organisations et de contextes business.

Si MSP a notamment été construit comme un complément à Prince 2, il est en réalité possible de l’utiliser avec tous types de méthodologies de gestion de projet (y compris en agile). Il est même tout à fait envisageable d’utiliser MSP pour encadrer des projets qui seraient menés de façon différente.

Ensuite, MSP a l’avantage de placer la conduite du changement au centre de ses préoccupations. Or, comme le souligne par exemple le cabinet BCG, l’accompagnement du changement est souvent un facteur d’explication majeur de l’échec des projets de transformation. La transformation de votre organisation a un impact capital sur votre environnement et ce n’est pas aux projets de porter cette conduite du changement. MSP adresse cette problématique en apportant un cadre pensé pour introduire le changement dans l’entreprise. Ainsi, les processus sont conçus pour coordonner et optimiser ce travail et un rôle clé y est dédié (le « Business Change Manager »). Ceci se fait toujours dans le but d’optimiser votre retour sur investissement, objectif premier du référentiel.

MSP s’inscrit autour d’une relation clients-fournisseurs qui peut parfois s’avérer délicate. Or, la structure de gouvernance MSP a l’avantage d’être équilibrée. Les rôles sont pensés pour être complémentaires, donnent à chacun un périmètre d’intervention clair mais flexible, et surtout un niveau de responsabilité approprié.

De plus, si certains rôles et responsabilités sont obligatoires pour garantir le bon fonctionnement de la méthode, il reste possible de les adapter en fonction des profils travaillant sur le Programme.

Cette remarque vaut aussi pour les process. On ne peut déroger à leur réalisation et à l’orchestration entre eux, mais MSP vous laisse une importante liberté dans la manière de les mettre en place. Un programme comporte nécessairement des incertitudes. Le référentiel les prend en compte pour optimiser votre delivery. À titre d’exemple, il est possible de déplacer le déclenchement d’un processus si ce n’est finalement pas le moment approprié pour l’organisation.

Quelques bonnes pratiques pour l’utilisation de MSP

Il est malheureusement admis qu’une part significative des projets (informatiques) sont des échecs. Cabinet de référence sur ce sujet, le Standish Group estime même dans son dernier « Chaos Report » (2020) que seuls 31% de ces projets seraient des réussites. Le challenge est d’autant plus important avec un programme qui comporte un niveau de complexité supérieur.

Keley vous partage ici des conseils, basés sur nos retours d’expérience, ce qui est d’ailleurs l’un des piliers de la méthodologie de gestion de projet PRINCE2 à laquelle MSP est étroitement liée :

  • Il convient de former l’ensemble des personnes qui seront directement ou indirectement concernées par le pilotage du programme sous MSP, ou a minima de les sensibiliser. Et ce travail doit impliquer les couches de management les plus hautes au sein de votre organisation.
  • Lorsque vous définissez votre équipe de pilotage, il est primordial de penser les rôles et responsabilités en fonction de vos besoins et non vis-à-vis de collaborateurs existants dans l’entreprise.
  • MSP s’adresse à la gestion de programme uniquement. La méthodologie n’est pas adaptée au pilotage de projets et les personnes travaillant au niveau programme ne doivent donc pas interférer avec les projets.
  • Il n’est pas nécessaire que le SRO (“Senior Responsible Owner”), que l’on apparente à un directeur de programme, soit fortement présent au quotidien. En revanche, le pilotage ne sera efficient que si le SRO dispose de la latitude nécessaire pour prendre toutes les décisions stratégiques sur le programme.

Vous l’aurez compris, Keley vous encourage fortement à recourir à MSP. Il s’agit d’un référentiel qui vous apportera la structure nécessaire au pilotage d’un programme, tout en étant à même de vous permettre une adaptabilité à votre contexte. Nous avons d’ailleurs tendance à conseiller à nos clients de ne pas « s’enfermer » dans une méthode. En effet, la plupart du temps, un ensemble de règles uniques ne pourra convenir à tout le monde. Un des facteurs clés de succès du programme est ainsi de bien définir la méthodologie à adopter, et l’appui d’une vision externe peut s’avérer précieuse.

Keley est un partenaire de co-création parmi les meilleurs acteurs du marché, notamment via son expertise des parcours clients.

Yann Ruello

Content Innovation Director, chez Orange

Sébastien Lécorché

Consultant en transformation digitale

Passionné par l'approche customer centric, Sébastien a rejoint Keley en 2018. Il a notamment travaillé pour Allianz, Mutuaide, Euroclear et la MAIF.

Sébastien Lécorché

Consultant en transformation digitale

Passionné par l'approche customer centric, Sébastien a rejoint Keley en 2018. Il a notamment travaillé pour Allianz, Mutuaide, Euroclear et la MAIF.

Sébastien Lécorché

Consultant en transformation digitale

Passionné par l'approche customer centric, Sébastien a rejoint Keley en 2018. Il a notamment travaillé pour Allianz, Mutuaide, Euroclear et la MAIF.

Envie de partager cet article ?
Button Text
UN PROJET DE TRANSFORMATION DIGITALE ?

Il est temps de se rencontrer ! Il vous suffit de remplir ce formulaire pour nous contacter.

La collecte des informations demandées est nécessaire au traitement de votre demande par Keley, unique entité habilitée au traitement. Elle vous permettra en premier lieu de recevoir une réponse à ce message. En cas de contact ultérieur de la part de Keley, votre consentement sera au préalable recueilli. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de nous en faire la demande par email à l’adresse communication@keley-consulting.com.

Pictogramme blanc et jaune d'une enveloppe

Comment pouvons-nous vous aider ?

Merci pour votre message !
Oops ! On dirait qu'il y a eu un problème...

La collecte des informations demandées est nécessaire au traitement de votre demande par Keley, unique entité habilitée au traitement. Elle vous permettra en premier lieu de recevoir une réponse à ce message. En cas de contact ultérieur de la part de Keley, votre consentement sera au préalable recueilli. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de nous en faire la demande par email à l’adresse communication@keley-consulting.com.